Bannière Divers
C.H.E.F. Spectacles Stages Costumes Cours Agenda Galerie Divers Liens Ilios Contact  
DrapeauGrece   Home


Les membres du CHEF sur les chemins de la tradition

Travaux réalisés ou souvenirs de voyages, soirées endiablées ou pratique musicale ... tout un joyeux bric-à-brac à partager.

LigneRouge

Helidonaki 20 ans de l'association Helidonaki

Participation de Pantelis Vervatidis, Giorgos Antonopoulos, Vaggelis Tzemis et Alexis Tzemis aux 20 ans de l'association Helidonaki de Budapest (Hongrie) le samedi 10 décembre 2016.

https://www.youtube.com/watch?v=rVtFFD6hlS4
Camera video Appareil photo
Radio Cité
Carnaval de Naoussa


Voyage de membres du C.H.E.F. à Naoussa pour le carnaval du 11 au 14 mars 2016.

Voyage à Olympos, Karpathos

Karpathos En septembre 2010, Pantelis et Rose-Marie sont partis à la découverte du village d'Olympos, sur l'île de Karpathos dans le Dodécanèse.

Ce beau village paisible, dont les ruelles et escaliers interdisent toute circulation autre que pédestre, se situe dans la partie septentrionale de l'île et est difficile d'accès, ce qui ne fait sans doute qu'accroître l'amour des habitants pour leurs traditions.

Le pain que l'on peut consommer à Olympos provient exclusivement des fours locaux. La viande de cabri et les fruits et légumes y sont produits en abondance. Une nappe phréatique généreuse alimente le village, ce qui est une bénédiction dans les îles parfois arides du Dodécanèse.

Le costume féminin est encore porté tous les jours par la plupart des femmes, avec des variantes dépendant des tâches à accomplir ou de la saison. Les costumes de fête sont portés par femmes et jeunes filles lors des nombreuses célébrations religieuses qui ponctuent l'année.

Le costume porté par les fillettes et les jeunes filles lors des fêtes se nomme SAKOFOUSTANO. Il se compose du sakos (blouse), de la fousta (jupe), des kaltses (chaussettes) de couleurs vives, de la podia (tablier), du tegreki (foulard blanc bordé de pitsilia, garniture de perles et de fil doré) et des pantoufles. Le tegreki n'est porté que par les jeunes filles encore libres. Le sakofoustano est complété, les jours de fêtes, par un collier de pièces d'or (kolaïnes).

Le costume porté par les femmes mariées dans la vie quotidienne, mais aussi bien par les filles que par les femmes lors des fêtes, est composé du KAVAÏ (sorte de manteau ouvert en coton), de la poukamisa (chemise brodée), de la podia (tablier), de la zoni (ceinture), du mallitiko joint à l'antitsebéro (qui composent un grand foulard noir double, bordé lui aussi de pitsilia) et des stivania (bottes de peau de chèvre à base de couleur rouge) ou des pantoufles.

Le sakofoustano comme le kavaï peuvent être accompagnés des plexoudia, qui sont des garnitures de perles et autres colifichets tressés dans les cheveux.

Pantelis et Rose-Marie ont fait l'acquisition d'un exemplaire de chacun de ces deux costumes et surtout, grâce à l'inestimable gentillesse de Rigopoula et aux longues soirées durant lesquelles elle les a accueillis dans son atelier, ont pu s'initier à quelques-uns des secrets de leur fabrication.

Prosopos Carnaval de Naousa

En mars 2009, nous sommes partis à cinq pour le carnaval de Naousa: Pantelis, Dimitris, Carole, Marianne et Rose-Marie, accompagnés depuis Athènes par Haroula, la soeur de Pantelis, et Stavros, son beau-frère, ainsi que par Panos, l'oncle de Carole, et nous en avons ramené quelques dizaines de photos et de vidéos.

De passage à Athènes, nous avons d'abord fait un saut au cours de danse d'ELKELAM Athènes et rencontré Vassilis Dimitropoulos, qui a offert au CHEF un exemplaire du livre-CD "Σήμερα σήμερα" consacré à la musique de Thrace avec la participation d'ELKELAM.

Le lendemain, dans le quartier de Maroussi, nous sommes allés visiter le musée Spathatis consacré au théâtre d'ombres traditionnel Karaghiozis.

Enfin arrivés à Naousa, nous y avons retrouvé quelques danseurs et danseuses d'ELKELAM, fidèles du carnaval depuis des années, ainsi que Nikos et Kiriaki.

Un prosopos (c'est sa photo, ici à gauche) s'est glissé dans nos bagages de retour, et Pantelis et Rose-Marie se sont attelés à la fabrication d'un costume complet de yenitsaros. Le costume compte entre autres 600 pièces (drachmes), dont 300 nous ont été ramenées par Ioannis en même temps que la tsoha (épais tissu de laine) nécessaire à la fabrication du bousto (le gilet de dessus orné de pièces).

Tout y est: manchettes de coton ajourées, chemise à larges manches brodée du motif rouge traditionnel, foustanelle, gilet de dessous rehaussé de cordonnet et muni de manches ouvertes, bousto portant les filahta (talismans) d'argent, ceinture de cuir garnie de fines chaînes, selahi (pièce de cuir destinée à l'origine à porter armes et munitions et fixée à la taille), ceinture bleue et foulard rouge à franges autour de la taille, kaltsodetes (attaches de fil noir portées sous le genou par-dessus le caleçon de laine), tsarouhia (chaussures à pompon) – tout y est, jusqu'à la pala (épée traditionnellement portée en bandoulière dans son fourreau).

Notre costume du yenitsaros a été présenté au public pour la première fois lors du cortège qui a parcouru le vieux Carouge le 29 août 2009.

Vous pouvez l'admirer ici avec le prosopos et sans le prosopos et suivre une ou deux étapes de sa fabrication en quelques photos.

© 2008 Centre Hellénique d'Etudes du Folklore, Genèvebarre Contactbarre Page d'accueil